Conjuration


Objets scéniques et autres rituels pour conjurer les temps obscurs

Conjuration

 

(Nom féminin)

1. Action préparée secrètement par un groupe de personnes (contre quelqu’un ou quelque chose)
2. Rite, formule magique pour chasser les démons, orienter des influences maléfiques

 

« Pour qui l’a compris, les poèmes du début de ce livre ne sont point précisément faits en haine de ceci, ou de cela, mais pour se délivrer d’emprises. La plupart des textes qui suivent sont en quelque sorte des exorcismes par ruse. Leur raison d’être : tenir en échec les puissances environnantes du monde hostile. »

Henri Michaux
Préface à Épreuves, exorcismes 1940-1944

1. – Une conjuration 

 

Comment vivre une vie singulière dans un monde qui uniformise les êtres, les comportements et les imaginaires ? Comment appréhender son devenir, l’inventer, quand la relation entretenue aujourd’hui avec l’avenir est exclusivement apocalyptique ?

Aujourd’hui le réchauffement climatique et la catastrophe écologique sont au cœur de nos préoccupations collectives et nous peinons à imaginer un avenir autre que mortifère. Nous ne savons pas comment bouleverser les modes de vie dans lesquels nous sommes et nous nous retrouvons comme orphelins d’organisations politiques et collectives autres. Comment déjouer ainsi ce qui partout nous semble être promis : des sociétés fascistes dans un monde en guerre en partie inhabitable ?

Rien ne peut cependant nous dire que des mondes nouveaux et d’autres formes d’organisations sociales plus vertueuses ne pourraient pas apparaître.

Comment faire ainsi droit à d’autres imaginaires en nous, d’autres paroles que celles qui nous condamnent à l’inaction, à la culpabilité ou à l’apathie ? Comment sortir du seul régime de la peur ? Comment conjurer cette apocalypse tant réelle que fantasmée ? Prendre toute la mesure du désastre en cours tout en réaffirmant des puissances d’agir ?

À partir de ces interrogations et à la manière du poète Henri Michaux qui de 1940 à 1944 écrit son recueil Épreuves, Exorcismes, il s’agira alors de proposer un moment de théâtre comme une série de conjurations pour se délivrer de l’emprise de la peur, pour essayer de tenir en échec les puissances hostiles, pour nous permettre de libérer nos imaginaires d’une lecture exclusivement mortifère de l’avenir, et pour, avec le théâtre et à notre manière, humble et fragile, participer à transformer la vie. `

 

2. – Une enquête théâtrale 

 

Pendant toute la saison 20/21, à intervalles réguliers, et en altérant avec des périodes de résidence de création stricte, les artistes du collectif Eskandar partent enquêter quelques jours dans une ville ou un village, un établissement scolaire ou une entreprise, un théâtre ou un quartier.

 

Comment vit-on ici ? Comment ce territoire dialogue-t-il avec le reste du monde et avec l’environnement ? Comment peut-on retrouver des espaces communs pour construire un avenir durable ?

Les artistes rencontreront des gens de tous les âges et de tous les horizons, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, liront des textes philosophiques, littéraires, compulseront la presse, organiseront des réunions de travail, composeront et écriront chaque jour, pourront visiter les immeubles, les édifices, les jardins, les collèges, les commerces, traineront sur les marchés, dans les bars et les rues, participeront aux activités sportives ou de loisirs.

 

A partir de ces échanges, d’interviews d’habitant-e-s portant sur le quotidien, sur les ressources naturelles, sur le rapport que l’on entretient avec son environnement, avec la catastrophe, sur l’imaginaire de l’apocalypse, autour des légendes que l’on porte, des vies futures que l’on désire, des espoirs et des regrets, les artistes composeront ensuite une fiction en plusieurs fragments, scènes, poèmes, songs, morceaux, chansons, pour rendre compte de comment on vit ici, comment on échange, espère, rêve et invente l’avenir, quelle est la spécificité de l’environnement de ce quartier du monde et comment conjurer la catastrophe.

 

C’est à partir de ces résidences de travail menés dans plusieurs villes et villages que se constituera progressivement le répertoire du spectacle Conjuration.

Fictions, poèmes, fragments de textes, documents divers, revues de presse, pour participer à conjurer les temps obscurs.

 

3. – Un répertoire « d’objets scéniques et d’autres rituels pour conjurer les temps obscurs ». 

 

  • Série de résidences menées des villes, villages, lycées ou collèges. Des enquêtes avec les jeunes et moins jeunes autour de la notion d’environnement, d’écosystème, d’apocalypse et de catastrophe.
  • A chaque fin de résidence, une restitution de l’enquête (textes, poèmes, théâtres, avec la présence ou non de volontaires jeunes ou moins jeunes) est proposée
  • Résidence de création en alternance pour retravailler sur le matériel récolté, ré-écriture, écriture, composition.
  • Constitution au fil des résidences d’un répertoire de textes, poèmes, monologues, dialogues, témoignages, chansons.
  • En fin de saison est proposé un spectacle écrit à partir des enquêtes menées pendant la saison.
  • Poursuite sur les saisons suivantes des enquêtes
  • Création d’un répertoire et d’une grande soirée dans deux à trois ans comme une compilation de ces années d’enquête et de conjuration

 

 

Samuel Gallet | Le Collectif Eskandar
Création 2020 LE COLLECTIF ESKANDAR (CAEN) |

Objets scéniques et autres rituels pour conjurer les temps obscurs

 

Conception : Samuel Gallet

Dramaturgie : Pierre Morice

Création sonore : Fred Bühl

Lumières et scénographie : Samaël Steiner

Administration : Agathe Jeanneau

Production : Le Collectif Eskandar

Coproduction : L’ARC Scène Nationale du Creusot

Avec l’aide à la création de la DRAC Normandie.

Le Collectif Eskandar est artiste associé à L’ARC Scène Nationale du Creusot et reçoit l’aide à la structuration de la Région Normandie.

 

Avec en alternance :

 

TEXTES ET CHŒURS : LAURA TIRANDAZ, SAMUEL GALLET, JEAN-MARIE CLAIRAMBAULT, JULIE AMINTHE

 

MUSIQUE : AËLA GOURVENNEC, MATHIEU GOULIN, GRÉGOIRE TERNOIS, MELISSA ACCHIARDI

 

JEU : CAROLINE GONIN, THEO COSTA MARINI, OLIVIA CHATAIN, JEAN-CHRISTOPHE LAURIER